Société

Près de 30 % de la gent féminine belge se fournit en soutien-gorge bonnet D et plus. Un chiffre très honorable

BRUXELLES Voilà qui doit ravir les adeptes des poitrines généreuses. Le nombre des femmes nécessitant des soutien-gorge bonnet D et plus a considérablement augmenté ces dernières années, pour atteindre 29 % des femmes en Belgique. Que l'on incombe la cause de ce plaisant phénomène à la chirurgie esthétique ou à une évolution naturelle du sein (à vérifier auprès des experts qui se reconnaîtront probablement), les chiffres de l'enquête réalisée en 2006 par la marque de lingerie Hunkemöller auprès de 5.000 consommatrices dans divers pays européens ne laisse planer aucun doute.

On y apprend ainsi que les Anglaises figurent à la très respectable première place dans le hit-parade des décolletés les plus fournis d'Europe : 57 % des miss outre-Manche portent du bonnet D (et plus), suivies de près par les Danoises qui, décidément, ont tout pour plaire et rendre leurs rivales jalouses puisqu'outre leur blondeur légendaire, 50 % d'entre elles jouissent d'une forte poitrine.

Les Belges en quatrième position

En troisième position figurent ensuite les Hollandaises dont 37 % se doivent également de se procurer dans le rayon lingerie spécial grandes tailles, talonnées de près, justement, par 29 % des Belges friandes de dentelles, de push-up et de décolletés ces beaux jours d'été, histoire, évidemment, de mettre leurs plus beaux atouts en valeur, de leurs côtés défendus par les Françaises à raison de 26 %.

Ensuite, on retrouve, dans l'ordre, l'Allemagne (25 %), la Suède et la Grèce (24 %), la Suisse (19 %) et l'Autriche (11 %). Les grandes perdantes de l'Eurobonnet 2006-2007 étant les Italiennes qui se défendent tant bien que mal sur le marché, 90 % d'entre elles devant se contenter d'un malheureux bonnet A, B ou, plus optimiste quand même, C.

Forte de tous ces chiffres, de ces graphiques et de ces laborieux résultats d'enquêtes, la marque Hunkemöller se moule et s'adapte et se fend donc, dès ce mois de juillet, de lancer dans ses boutiques aux chiffres explosifs une collection grandes tailles qui ne pourra que plaire aux intéressées.

"Notre enquête a montré qu´en moyenne 31 % des femmes européennes nécessitent un bonnet de taille D ou supérieure, explique-t-on chez Hunkemöller. Il est souvent très difficile de trouver un beau soutien-gorge avec une grande taille de bonnet. Pour ces femmes, nous offrons une lingerie non seulement confortable mais aussi très jolie à voir et dont la coupe procure un maintien adéquat, de B à F comprise et à prix très démocratiques. Le principal est évidemment que l'on ne néglige ni les femmes nécessitant un bonnet A, B ou C, ni celles ayant besoin des tailles plus généreuses."



© La Dernière Heure 2007