Société Stérilet, anneau, patch contraceptif… Tout est une question de confort et de choix !

En matière de contraception, les femmes ont un choix énorme : pilule, stérilet, diaphragme, spermicide, anneau mensuel, stérilet, préservatif masculin et féminin…

Le gros hic, c’est que les femmes sont peu informées sur ces possibilités. La pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé en Belgique. Par habitude. Par liberté historique. Par pudeur, parfois. Par facilité, sans doute. "Il y a de plus en plus de moyens de contraception sur le marché. La pilule, c’est un moyen contraceptif facile", explique le Dr Jean-Luc Squifflet, gynécologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc. "Les femmes peuvent la prendre seule, chez elle, au moment où elles le désirent."

Il estime qu’il est plus "difficile pour une femme de faire le choix du stérilet parce qu’elle doit prendre rendez-vous chez un gynécologue pour la mise en place du stérilet hormonal ou en cuivre. Elles doivent prévoir ce moment et ne peuvent pas toujours prévoir leurs règles."

Mais, aujourd’hui, force est de constater que les jeunes femmes s’informent plus concernant la contraception, sont plus concernées et engagées aussi. Bon nombre d’entre elles délaissent les contraceptifs hormonaux pour des moyens plus doux pour la nature. Lisa, 35 ans, mère de trois enfants explique : "J’ai fait le choix de ne plus prendre la pilule après avoir entendu que cela polluait les eaux et féminisait les poissons. Le taux d’œstrogènes contenu dans nos urines m’a fait prendre conscience que d’autres femmes que moi polluaient aussi. J’ai décidé de changer ma manière de me protéger contre d’éventuelles grossesses."

Pour le spécialiste, il y a clairement des "tendances", des "moyens contraceptifs à la mode." "Il y a, c’est vrai, de plus en plus de jeunes femmes pour qui l’écologie est importante", dit-il. "Elles réfléchissent, se renseignent et optent pour des contraceptifs en connaissance de cause, comme le stérilet au cuivre. Pendant leurs règles, elles vont opter pour la Moon Cup. Ça dépend des engagements et des sensibilités de chacune. Au cours d’une vie, elles vont aussi changer de pilule ou de type de contraception en fonction de leur âge, de leur confort, de leur état de santé…"

En effet, pour une question de confort, certaines femmes - déjà mères - choisiront de porter un stérilet hormonal qui leur assurera une contraception durant trois à cinq ans. "Mais il se peut qu’elles aient des petites pertes de sang irrégulières. L’avantage, c’est que les règles soient moins abondantes voire disparaissent. Avec un stérilet en cuivre, les pertes sont limitées. En revanche, les règles sont assez abondantes. C’est quelque chose qui se discute avec son gynécologue." Le spécialiste pourra, au besoin, diriger sa patiente vers un traitement qui lui conviendra.