Lourds soupçons de faute scientifique à l'UCL

Publié le - Mis à jour le

Société

En mai 2011, le vice-recteur Jacques Grégoire écrivait que le professeur Donnez "avait menti" et qu'il avait "commis des fautes graves", demandant son licenciement

LOUVAIN-LA-NEUVE Le professeur Jacques Donnez, qui dirige le service de gynécologie de Saint-Luc, est accusé d'avoir commis des fautes scientifiques lors de la publication des résultats d'une expérience de greffe ovarienne entre soeurs non jumelles, qui a abouti à la naissance d'un bébé en janvier 2011, rapporte lundi Le Soir.

D'importantes réserves à propos de l'article qui annonçait cette première mondiale ont été récemment publiées par la même revue de référence, Human Reproduction, et jettent un doute sur l'opération de greffe.

Le rédacteur en chef, André Van Steirteghem, professeur émérite à la VUB et sommité de la reproduction assistée, y souligne que l'article en question fait preuve de "manque d'approbation éthique et d'omission d'une évidence médicale".

En effet, l'article mentionnait qu'il n'y avait pas de follicules ovariens dans la biopsie de la patiente greffée mais le vice-rectorat de l'UCL, qui a mené l'enquête sur la manière dont la recherche a été effectuée, a informé M. Van Steirteghem que des follicules avaient bien été observés lors des biopsies.

Pour les auteurs de la recherche, "la découverte de follicules n'est pas de nature à changer le diagnostic et la nécessité de requérir à la chirurgie".

"C'est bien la greffe qui a restauré l'activité ovarienne", assurent-ils.

Dans son rapport d'enquête, remis en mai 2011, le vice-recteur Jacques Grégoire écrivait que le professeur Donnez "avait menti" et qu'il avait "commis des fautes graves", demandant son licenciement.

Le professeur Donnez dirige toutefois toujours son département et donne encore cours. Selon le recteur de l'UCL, Bruno Delvaux, le rapport d'enquête de mai 2011 a retiré en août de la même année par le vice-recteur "à la faveur de la mise au jour de nouveaux éléments et de nouvelles analyses génétiques et biologiques."

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner