Société Un tiers d’entre eux ont lieu hors des circuits officiels.

Chaque année, près de 20.000 avortements ont lieu dans les plannings familiaux et hôpitaux de notre pays. Un chiffre qui reste stable année après année.

À côté de ces IVG officielles, près de 10.000 interruptions de grossesse se font de manière plus officieuse chaque année. "On a des populations qui ont rejoint Bruxelles ces dernières années et qui n’osent pas aller au planning familial pour se faire avorter. Ces femmes préfèrent aller chez leur généraliste", constate Sylvie Lausberg, vice-présidente du Conseil des femmes francophones de Belgique (CFFB).

(...)