Société

Plusieurs dizaines de millions d'€ pour les antidépresseurs

BRUXELLES Le suivi financier des dépenses pour les médicaments remboursables en fonction des mesures politiques adoptées constitue le sujet du projet MORSE tel que décrit dans le Business Steering Group du service des Soins de santé.

Un rapport financier est établi par semestre. La part des médicaments orphelins dans les dépenses en milieu hospitalier ne cesse d'augmenter : si les médicaments orphelins représentaient 0,56 % des dépenses en 2004, ce montant passe à 3,96 % pour les prévisions 2008. Sur la base des demandes de remboursement, le coût de traitement moyen actuel par an par patient pour un médicament orphelin est de 45.198 €.

891 patients bénéficient d'un remboursement pour un médicament orphelin. Les indications oncologiques, les déficiences enzymatiques congénitales (médicaments orphelins), les affections inflammatoires, les médicaments anti-infectieux, les médicaments pour les affections neurologiques et métaboliques et les inhibiteurs de la pompe à protons sont, ensemble, responsables de la majorité de la croissance escomptée des dépenses.

Quelques exemples ? Pour le vaccin préventif du cancer du col de l'utérus, un surcoût de 45 millions a été budgété pour 2008, et ensuite de moins de 15 millions par an.

Antidépresseurs : la croissance estimée pour 2008 est de 16,4 millions d'euros.

Insulines : hausse de 14,4 % pour 2008 (plus de 8 millions).

Antidiabétiques oraux : hausse de 13,3 % (> 5 millions ).

Antibiotiques (classe des bêta-lactames et pénicillines) : augmentation pour le 1er semestre 2008 de 19,5 %.

Plus d'infos sur notre blog

http://vosquestionsante.blogs.dh.be



© La Dernière Heure 2008