Société

Pour le cœur, le diabète, la tension, la dépression, les Belges en achètent de plus en plus

BRUXELLES Joyeux Noël et bonne santé… Dans quelques jours, les Belges ne croiront pas si bien dire ! En effet, les ventes de médicaments sont en hausse. En termes de coût net, le top 4 des 14 groupes principaux est le suivant : les médicaments cardio-vasculaires (pression sanguine…), ceux du système nerveux central et les médicaments du tractus gastro-intestinal et du métabolisme.

Dans notre pays, 63,8 % des dépenses en médicaments des assurances concernent ces 4 groupes. Les médicaments anti-infectieux occupent la 5e place. La baisse du montant net des antibiotiques que l’on observe depuis 2001 ne s’est pas poursuivie.

Par ailleurs, environ un million cent cinquante mille patients ont reçu un remboursement pour au moins un médicament destiné à traiter l’asthme ou la BPCO, Broncho-Pneumopathie. Le nombre de sujets ayant bénéficié du remboursement d’au moins un conditionnement d’antidépresseur est resté stable (environ un million de personnes) dont environ 23 % se sont limités à un seul conditionnement remboursé sur l’année.

Pour le système cardiovasculaire, la tendance à la hausse du volume prescrit s’est aussi poursuivie. Cette augmentation se manifeste tant du côté des antihypertenseurs que des médicaments anti-cholestérol. Toutes les classes différentes d’antihypertenseurs voient leur volume augmenter. Quelque 2.200.000 patients ont été traités à l’aide d’un ou plusieurs antihypertenseurs.

Enfin, on recense 460.203 patients qui ont reçu au moins un conditionnement remboursé d’un des médicaments utilisé dans le traitement du diabète. Parmi eux, 339.851 n’ont reçu qu’un antidiabétique oral, sans injection d’insuline. Les 120.352 patients restant ont utilisé des injections d’insuline et parmi eux, 57.419 personnes ont à la fois reçu de l’insuline et des antidiabétiques oraux. Ces chiffres augmentent d’une façon importante.



© La Dernière Heure 2009