Société

La dette du groupe de prêt-à-porter féminin s'élève à 30 millions d'euros

BRUXELLES Le groupe de prêt-à-porter féminin Morgan s'est déclaré en cessation de paiement. Dès lors, il a été placé en redressement judiciaire.

Le Figaro annonçait la nouvelle hier, le groupe l'a confirmée : "Oui, en effet, nous avons été placés en redressement judiciaire. Hélène Bourbouloux a été nommée administrateur judiciaire, a précisé un porte-parole du groupe. Trois raisons à cela : la crise, avec une baisse attendue de chiffre d'affaires de 9 % sur 2008, les problèmes que nous rencontrons en Angleterre (NdlR : la fermeture du marché qui représentait 13 % de son CA) et les difficultés à trouver un repreneur."

La reprise serait, selon le porte-parole, "freinée à la fois par un litige avec un fournisseur tunisien et par la situation actuelle du marché du crédit" qui empêche les banquiers d'accepter un paiement étalé des créances, estimées à près de 30 millions d'euros.

À quelques jours des soldes, le groupe Morgan n'a pas encore fait savoir si les emplois allaient être menacés. L'enseigne est présente dans plus de 50 pays, avec 500 points de vente. Morgan emploie 1.000 personnes et prévoit de réaliser un chiffre d'affaires s'élevant à 140 millions d'euros cette année...

Selon le site Internet de l'enseigne de mode, 12 boutiques du même nom existent en Belgique (Liège, Wijnegem, Namur, Bruxelles, Anvers, Messancy, Anvers, Hasselt, Gand, Charleroi et Bruges).



© La Dernière Heure 2008