Société

Le maire de Waitakere, en Nouvelle-Zélande, est persuadé que la délinquance a reculé dans un quartier sa municipalité depuis que des airs d'opéra y sont diffusés par haut-parleurs


WELLINGTON Bob Harvey, l'édile de cette municipalité proche d'Auckland, crédite la célèbre cantatrice d'origine maorie, Dame Kiri Te Kanawa, de cette performance alors que depuis trois ans de la musique classique est diffusée entre les stations de transports en commun et l'Hôtel de ville.

Depuis, il semble que la musique soit parvenue à adoucir les moeurs dans cette zone où aucune déprédation n'a été signalée. "Nous avons programmé Mozart, Vivaldi, Tchaïkovsky et un peu de Dame Kiri, " a expliqué M. Harvey au quotidien New Zealand Herald.

"Je pense que c'est probablement grâce à Dame Kiri, les jeunes casseurs ne traînent pas longtemps. Si ce n'est pas votre genre de musique, et même que vous détestez carrément, pourquoi rester dans le coin?", a déclaré le maire.

© La Dernière Heure 2009