Société

Un nouveau traitement contre le surpoids, Alli, sera disponible en vente libre en pharmacies

BRUXELLES En France, Alli fait grand bruit. Alli ? Le nouveau traitement contre l'obésité. Pas encore sortie sur le marché européen du médicament, cette pilule contre le surpoids, vendue sans ordonnance, fait craindre le pire à certaines associations de personnes de forte corpulence.

En cause ? "Aucun suivi médical." L'association Allegro insiste aussi sur le fait que "personne ne pourra empêcher une femme qui veut maigrir de prendre ce médicament".

En Belgique, ce médicament sera commercialisé "en mai 2009". Le prix européen n'est pas encore connu mais, selon GlaxoSmithKline Pharma (GSK), qui commercialise Alli, "son prix aux États-Unis est d'environ 2 dollars par jour".

Le principe actif d'Alli est l'orlistat 60 mg. Selon GSK, "l'orlistat 60 mg agit localement au niveau du système digestif afin d'empêcher l'absorption des graisses. Il n'y a donc qu'une faible absorption du principe actif dans le système sanguin".

Les médecins français et belges interrogés sur le sujet confirment tous que "le médicament ne fera pas maigrir les maigres". Ce médicament ne fait donc pas maigrir les personnes un peu plus enrobées ou anorexiques qui souhaiteraient se servir de ce médicament pour perdre du poids. En effet, il ne rejette pas les graisses, il empêche leur absorption.

Ce médicament, s'il n'est pas pris en complément d'un régime alimentaire, ne fera pas effet seul ou aura pour conséquences des gargouillis au niveau de l'estomac et une envie d'aller aux toilettes. Sans pour autant "affecter l'organisme", disent les médecins.

Cette molécule est dite "sûre" par le chef de service de diabétologie et nutrition de l'hôpital universitaire de Liège, André Scheen.

GSK ajoute : "Le profil de sécurité et d'efficacité d'orlistat est bien documenté et a été établi grâce à des données provenant de plus de 100 études cliniques."



© La Dernière Heure 2009