Société Une équipe de chirurgiens de Singapour s'est relayée durant plus de 90 heures

SINGAPOUR Une intervention chirurgicale de plus de 90 heures soit près de quatre jours a été nécessaire à une équipe de chirurgiens de Singapour pour mener à bien la séparation de deux soeurs siamoises originaires du Népal. «L’intervention a été un succès et les bébés sont dans un état stable», a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’hôpital général de Singapour.
Les jumelles, nées voici 11 mois au Népal, Ganga et Jamuna Shrestha, étaient reliées par la tête, ce qui est assez rare, et une partie de leurs cerveaux était commune à leurs deux organismes.
L’opération avait débuté vendredi après-midi et, selon les prévisions initiales des médecins, elle devait durer quelque 36 heures. Mais la séparation des deux organismes et la reconnection des vaisseaux sanguins s’est avérée prendre beaucoup plus de temps que prévu. «Ils ont terminé l’intervention tôt ce matin», a déclaré mardi matin la porte-parole de l’établissement hospitalier sans préciser toutefois d’heure exacte pour la fin de l’opération chirurgicale. Jamuna a été la première à quitter la salle d’opération après avoir subi une dernière intervention de chirurgie plastique destinée a fermer le trou dans son crâne. Elle a été admise dans l’unité des soins intensifs à 11h10 mardi matin soit exactement 91 heures après le début de l’opération.
Sa soeur Ganga devait la rejoindre dans le milieu de l’après-midi a précisé la porte-parole de l’hôpital.
Les photographes de presse ont été autorisés à prendre des clichés de Jamuna au moment où cette dernière sortait de la salle d’opération mais les «flashes des appareils étant susceptibles de dérégler les appareils médicaux» aucune photo n’a pu être prise de sa soeur, a ajouté la porte-parole. Les chirurgiens plastiques ont eu recours à des feuilles de polymère pour recouvrir le crâne des deux bébés et servir de base à la croissance de nouvelles cellules. Ces dernières devraient peu à peu se transformer en os solide et recouvrir tout le crâne au bout d’un an, a précisé cette porte-parole.
Les neuro-chirurgiens, qui ont travaillé sans interruption, ont eu recours de leur côté à une image ordinateur en trois dimensions des cerveaux et des systèmes sanguins et nerveux des deux bébés.
L’opération d’un coût de 100.000 dollars Singapour (56.000 dollars) a été financée par des dons qui ont atteint 650.000 dollars Singapour. Le surplus servira à financer d’éventuels soins supplémentaires pour ces deux jumelles. Les parents, originaires d’un village pauvre dans la montagne à une journée de bus de Katmandou, n’avaient pas les moyens de payer une telle opération.
Les séparations de siamois reliés par la tête sont assez rares. La plus récente, qui s’est terminée avec succès, a eu lieu en octobre dernier à Brisbane en Australie.
En 1997, une autre opération de ce genre s’etait déroulée en Afrique du sud et avait duré 28 heures seulement.