Société L’école qui avait levé le tabou et créé la polémique en 2017 fait toujours l’impasse. Idem pour l’école maternelle Catteau-Aurore.

C’était il y a un an. La décision d’une école à pédagogie active du sud de Bruxelles, l’école Singelijn, avait fait grand bruit : l’établissement avait décidé de bannir le cadeau de fête des Mères, réalisé en classe par les quelque 620 élèves qui fréquentent l’établissement woluwéen-saint-lambertois. Une décision "mûrement réfléchie", explicitait le directeur de l’établissement.

(...)