Société 36 % des Belges lui préfèrent encore l’appareil traditionnel. Et surtout, un tiers des Belges ne sauvegarde jamais ses photos.

La météo estivale qui flotte sur le pays va réveiller une activité photographique que le Belge pratique à foison pendant les vacances. La mort des frais de roaming en Europe, planifiée le 15 juin (au plus tard; pour certains opérateurs, ce sera même avant), va favoriser le partage de ces clichés ensoleillés. Mais au fond, quelle attitude le Belge adopte-t-il vis-à-vis de ses photos ? Les sauvegarde-t-il prudemment ? Avec quel appareil les capture-t-il ?

Ces questions ont été posées à 2.000 personnes, dont un tiers de Belges, Néerlandais et Allemands par iVox pour le compte de Seagate, numéro 2 mondial du stockage informatique derrière Western Digital. Et compilées dans une étude que La DH a pu lire en primeur, et riche de trois enseignements.

(...)