Plus de bébés par césarienne

Publié le - Mis à jour le

Société "Le nombre d'accouchements par césarienne a augmenté de manière progressive depuis 20 ans"

BRUXELLES Le taux d'accouchements effectué par césarienne est actuellement de 19% en Belgique alors qu'il n'était que de 11% il y a vingt ans, selon une étude communiquée par les Mutualités Libres (ML) mardi.

Le coût des accouchements par césarienne est de 38% supérieur à celui d'un accouchement par voie naturelle, et s'élève en moyenne à 5.554 euros, dont 1.541 euros à charge directe de la patiente.

"Le nombre d'accouchements par césarienne a augmenté de manière progressive depuis 20 ans", confirme le docteur Pierre Bernard, chef du service obstétrique de l'hôpital Saint-Luc de Bruxelles, qui a mené une étude sur le taux de césariennes dans les hôpitaux du réseau Louvain.

Cette augmentation concerne principalement les césariennes "non justifiées", à distinguer des césariennes "justifiées", dont la proportion reste stable. "Le taux de césariennes non justifiées augmente d'abord en raison d'une certaine forme de pression médico-légale", estime le docteur Bernard.

Les structures moins bien équipées ont ainsi tendance à privilégier ce type d'accouchement. "Il est cependant toujours préférable d'accoucher par voie basse, notamment pour la santé de la maman et du bébé", précise le docteur.

L'étude des ML souligne par ailleurs le surcoût engendré, pour la collectivité comme pour la patiente, par un accouchement par césarienne.

ne différence qui s'explique par une durée de séjour à l'hôpital plus longue: entre 6 et 7 jours en moyenne contre 4 à 5 jours pour un accouchement par voie naturelle, selon les ML. La contribution des patientes dans le coût de l'accouchement s'élève ainsi à 28% en moyenne, un ratio élevé selon les ML.

C'est pourquoi elles plaident pour un plafonnement des suppléments d'honoraires et de chambre.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner