Société 750 d'entre vous ont été retenus en vue des tests des surdoués et une vingtaine ont fait 0 faute

BRUXELLES Un succès phénoménal! Le prétest de quotient intellectuel que nous vous avons proposé voici quelques semaines avec l'aide de l'association Mensa vous a visiblement passionnés. Vous avez certainement été des milliers à avoir pris quelque stylo ou bout de crayon pour remplir les cases et compléter les sites logiques de ce test préliminaire proposé dans les bonnes pages de votre quotidien favori. Vous avez surtout été plus de mille à avoir été jusqu'au bout et avoir renvoyé votre questionnaire dûment complété à l'adresse de l'association. Non seulement pour le faire corriger mais qui sait, si le résultat en était suffisant, pour participer au véritable test Mensa, faisant de vous en cas de succès un surdoué...

`Nous sommes tout à fait étonnés et ravis du résultat´, se réjouit Peter Kravanja, le président de Mensa Be, la branche belge de cette association internationale qui regroupe de par le monde plus de 100.000 membres qui ont tous un point en commun, un taux de QI particulièrement élevé. En Belgique, Mensa compte 750 membres qui ont le privilège de se savoir parmi les 2% de Belges les plus intelligents. `Le lendemain de la parution du test, nous recevions déjà 150 enveloppes. Le mercredi plus du double. Et cela a encore continué. Nous avons rapidement dépassé les mille lettres et il en arrive encore régulièrement. Nous avons fait appel à de nombreux membres pour dépouiller le courrier et corriger les questionnaires. Il sera répondu à chaque personne ayant participé au test.´

Pour rappel, le questionnaire contenait 33 énigmes de logique à résoudre, de difficulté croissante. Quelque 75% des lecteurs participants ont au moins obtenu 20 réponses correctes sur 33 et gagnent ainsi la possibilité de participer aux choses sérieuses, le test des surdoués. Ce dernier standardisé est organisé cette fois en session surveillée, comme des examens classiques. `Une bonne vingtaine de vos lecteurs ont en outre obtenu un zéro faute au prétest, ce qui est de bon augure. En espérant qu'ils aient respecté le temps imparti de 20 minutes et qu'ils n'aient pas mis deux jours pour y répondre. De toute façon, cela se verra directement lors du test surveillé.´

Justement, dans l'ensemble, vous semblez avoir accompli ce prétest avec rigueur. Comme ce monsieur qui avouait n'avoir pu résoudre que 10 problèmes dans le temps imparti mais qui voulait tout de même connaître son résultat ou cette dame de 66 ans qui affirmait avoir respecté les vingt minutes et espérait que ses neurones n'étaient pas trop abîmés

`Il y a bien eu quelques rusés, mais ça se voyait tout de suite : quand ils sentaient qu'ils avaient la bonne réponse, la lettre marquée dans la case était très claire, très distincte. Lorsque visiblement il y avait un doute dans leur esprit... la lettre était ambiguë et laissait plusieurs possibilités´, sourit le président. Note amusante, une dame a envoyé un petit mot avec le questionnaire, expliquant que son mari avait rempli ce dernier et qu'elle voulait savoir ce qu'il valait intellectuellement...