Société Selon une récente étude, 7 Belges sur dix ne quittent leur foyer qu’avec un smartphone complètement chargé.

On connaissait la nomophobie (no mobile fear phobia), mal du siècle nouveau qui frappe ceux qui ont une peur excessive d’être séparés de leur smartphone. Voici son petit cousin dégénéré : la nobaphobie.