Société Les Belges se trouvent néanmoins en-dessous de la moyenne européenne

BRUXELLES La proportion de décès des conducteurs pourrait être réduite à 25,3% si le port de la ceinture atteignait un taux de 99 pc, révèle une étude réalisée par le European Transport Safety Council (ETSC). Elle montre également que le Belge (73 pc en 2005) porte en moyenne moins sa ceinture de sécurité que la moyenne européenne, qui tourne autour de 80 pc.

L'étude de l'ETSC indique qu'en Europe (parmi 22 pays), le port de la ceinture à l'avant du véhicule varie d'un pays à l'autre, allant de moins de 70 pc à plus de 95 pc. La France, l'Allemagne et Malte sont les meilleurs élèves avec un taux supérieur à 95 pc.

Avec 73 pc en 2005, la Belgique est donc à la traîne au même titre que l'Italie et la Hongrie, mais se situe en meilleure position que la Grèce, la Lituanie et la Slovaquie, pays pour lesquels l'étude suppose que ce taux est inférieur à 70 pc. L'étude note toutefois que la Belgique a réalisé d'importants progrès car 51 pc des conducteurs belges qui ne bouclaient pas leur ceinture de sécurité en 2003 portaient une ceinture en 2006. Le taux de port de ceinture a donc atteint les 77 pc en 2006.

S'appuyant sur des données de 2005, l'étude révèle également qu'en Belgique, 471 conducteurs (et 624 occupants) décèdent chaque année sur les routes, contre 16.938 dans toute l'Europe, tandis que la ceinture permet de sauver chaque année 271 vies en Belgique et plus de 11.500 vies en Europe. Sans ceinture, le nombre de décès pourrait en effet s'élever à 742 conducteurs en Belgique et à 28.669 en Europe. D'après cette étude, en Belgique, le port de la ceinture permet actuellement de réduire de 36,5% le nombre de décès sur la route, contre 40,9 en Europe.

Si le taux de port de la ceinture atteignait les 99 pc, la proportion de décès des conducteurs pourrait alors être réduite à 25,3 pc en Belgique contre 18,1 pc en Europe. En d'autres termes, un port de ceinture généralisée pourrait ainsi sauver la vie d'un Belge sur quatre ou d'un Européen sur cinq en cas d'accident grave et 2.400 vies supplémentaires pourraient être sauvées chaque année si tous les pays accordaient plus d'importance au port de la ceinture de sécurité, indique encore l'étude.

Cette semaine, les polices des différents pays européens uniront leurs forces pour lancer une campagne d'information commune sous la tutelle de TISPOL (European Traffic Police Network). D'après l'ETSC, les chiffres récoltés par cette étude, serviront de feedback aux autorités et soutiendront leur action.

L'ETSC est une organisation indépendante crée en 1993 et qui a pour but de réduire le nombre d'accidents graves liés au transport en Europe.