Société

La volaille victime de la grippe aviaire revient en force dans nos assiettes. Gagnez 5X2 repas (175€)

BRUXELLES Plus 8,6 % en volume en 2007, plus 11 % pour le premier semestre 2008 : le poulet reprend décidément de la plume dans nos assiettes en ces temps de crise !

Le prix n'est pourtant pas le meilleur que l'on ait connu, car il a été corrigé vers le haut après la dégringolade de 2006, en pleine crise de la grippe aviaire, mais globalement, cette viande reste dans la catégorie des dépenses ordinaires : un poulet à rôtir se vend en grandes surfaces autour des 3,5 € le kilo, tandis que les filets découpés sont proposés une dizaine d'euros...

Parlons chiffres : l'Agence wallonne pour la promotion d'une agriculture de qualité (Apaq-W), sur la base des données de GFK (panel de 4.000 ménages), explique que le Belge, en moyenne, a consommé 9,06 kilos de poulet frais en 2007, contre 8,35 kg en 2006 (+ 8,6 %).

De juillet 2007 à juin 2008, la hausse se poursuit : 9,45 kg. À ceci il faut ajouter 1,11 kg de poulet congelé. En Belgique, 94 % des ménages disent consommer régulièrement du poulet, ajoute l'Apaq-W, qui lance, recettes à l'appui, une vaste campagne de promotion avec le soutien de l'Union européenne (www.infopoulet.be), campagne qui se déclinera aussi dans nos grandes surfaces et chez les bouchers.

L'occasion de rappeler que la volaille (le poulet dans cette catégorie représente 80 % des achats) a atteint 22,2 % de parts de marché l'année passée, davantage que le poisson (16,4 %).

Pour le second semestre 2008, la dépense moyenne par Belge atteignait 64,08 € en poulet frais.

Envie de redécouvrir le poulet autrement ? Nous avons pour vous 5 fois 2 invitations dans un restaurant (valeur 175 €) à choisir sur le site des jeunes restaurateurs d'Europe (www.jre.be) selon votre région.

Il suffit d'envoyer un mail à l'adresse suivante : nathalie.woitrin@interel.be



© La Dernière Heure 2008