Société

Si vous omettez de le composer, vous tomberez sur un message qui vous rappellera à l'ordre

BRUXELLES `Bonjour. Ici Belgacom. Depuis le 1er juillet 2000, le préfixe doit toujours être formé, également pour un appel à l'intérieur d'une même zone téléphonique. Veuillez donc reformer votre numéro précédé du préfixe de sa zone.´

Voilà, mot pour mot, le message sur lequel vous risquez de tomber samedi si vous oubliez de composer le préfixe téléphonique de votre correspondant! C'est, en effet, à partir de ce 1er juillet qu'entre en vigueur le préfixe obligatoire. Ce principe est en réalité en vigueur depuis le 1er janvier dernier, mais une période de transition de six mois avait été mise en place afin de laisser le temps aux utilisateurs de s'habituer. Cette période est terminée. Vous n'aurez plus droit à l'erreur!

En clair, dès samedi, vous devrez toujours composer le préfixe, y compris pour les appels zonaux. Si vous habitez Bruxelles et que vous téléphonez à Bruxelles, vous devrez quand même faire le 02! Seuls les appels vers des numéros courts (le 100, le 101, les services de renseignements 1307 et 1304) ne sont pas concernés par la mesure.

Il s'agit évidemment d'un fameux changement. A ce jour, au terme de la période transitoire, seuls 25% des appels dans la même zone sont réalisés avec préfixe. Cela peut paraître très peu à l'approche du jour fatidique, mais Belgacom ne s'en émeut pas plus que ça. `Il ne faut pas oublier que, jusqu'ici, rien n'était obligatoire. Pourquoi, dès lors, se fatiguer tant que ce n'est pas absolument nécessaire? Samedi, les distraits tomberont une première fois sur le message. Ils n'oublieront pas de composer le préfixe la fois suivante´

Mais voilà, il n'y a pas que les appels classiques qui sont concernés. Centraux téléphoniques, numéros mémorisés, systèmes d'alarme reliés à une centrale de surveillance et autres fax automatiques doivent aussi être adaptés. Les utilisateurs d'Internet sont également priés de faire procéder aux adaptations requises des numéros d'accès programmés sur leur PC. C'est surtout au niveau des centraux privés que certains se montrent inquiets. Toutes les PME notamment ne seraient pas encore adaptées. Alors, se dirige-t-on vers une nouvelle sorte de bug ? Chez Belgacom, on reconnaît qu'il y a quelques soucis à ce niveau, mais on se refuse néanmoins d'être alarmiste. On jugera samedi matin.

Pour rappel, le passage à la numérotation à neuf chiffres a été décidé afin de pallier une pénurie éventuelle de numéros de téléphone.