Société

Près d'un Belge sur 10 âgé de 16 à 74 ans n'a jamais utilisé internet, pointe la Fondation Roi Baudouin, citant le baromètre de la société de l'information 2018 du SPF Économie, et qui publie mardi un nouveau film de sensibilisation sur l'impact négatif de cette "carence" numérique sur la vie des citoyens. 

Emploi, logement, éducation, soins de santé... Internet conditionne de nombreuses facettes du quotidien et contribue à l'isolement de ceux qui n'y ont pas accès. "J'ai reçu ma déclaration fiscale (...) ce sont toutes des choses à télécharger, il faut aller sur internet...", fait remarquer un intervenant du film de Yves Dorme, "Je viens d'une autre planète", réalisé avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin. "À l'école aussi, tout se fait par mail."

La Fondation a réuni mardi une centaine de porteurs de projets actifs dans tout le pays auprès de publics exclus ou très éloignés du numérique. Le but est de leur permettre d'échanger sur leurs projets car "la problématique est encore trop sous-estimée". Le film est projeté à cette occasion en primeur, sous-titré en français et en néerlandais.

Car si les nouvelles technologies sont un outil précieux pour certains, elles représentent un véritable obstacle pour d'autres, qui n'y ont pas accès ou ne disposent pas des compétences requises. Le numérique contribue donc aussi à renforcer l'exclusion sociale, souligne la Fondation Roi Baudouin.

"Quand mon ordi ou mon smartphone ne marche pas, ça me rend nerveuse", témoigne une femme. "Je dois toujours demander à quelqu'un comment ça marche exactement. Et c'est gênant, c'est ennuyeux de demander ça."

Depuis 10 ans, les inégalités concernent moins d'individus, indique la Fondation. Elles se sont néanmoins creusées et touchent généralement les personnes avec un faible niveau d'éducation, les personnes âgées et les femmes, conclut-elle.