Société Le chat possède des sens excessivement bien développés

Prédateur qualifié à l’origine de crépusculaire au vu de son activité élevée au coucher et au lever du soleil, le chat possède des sens excessivement bien développés. Il perçoit son environnement bien différemment des humains, et on lui a même prêté des pouvoirs surnaturels.

Il existe ainsi de nombreuses légendes de chats ayant prédit des tremblements de terre ou autres catastrophes. L’explication la plus probable est que son oreille est apte à percevoir des vibrations inaudibles pour les hommes…

Mais sa vue n’a rien à envier à son ouïe. Tout comme son odorat.

Vous l’aurez sans aucun doute déjà remarqué par les tressaillements de votre félin au moindre bruit perceptible, son ouïe est particulièrement développée. De nombreuses études réalisées sur ce sens aigu de l’espèce féline ont permis de mettre en évidence une sensibilité élevée de l’ouïe du chat dans les hautes fréquences : votre félin perçoit des ultrasons jusqu’à 50.000 Hz alors que votre oreille humaine est limitée à 20 000 Hz.

Son pavillon très caractéristique (en forme de cornet) peut être orienté grâce à vingt-sept muscles différents, ce qui lui permet de pivoter chaque oreille de manière totalement indépendante pour localiser avec précision la source d’un bruit et sa distance.

Bien que cette finesse de l’ouïe soit un facteur commun à l’espèce, il est également observé que certains individus souffrent de surdité : c’est le cas presque généralisé des chats blancs chez lesquels la surdité serait liée à un gène spécifique et identifié (le gène W) qui est responsable de l’absence de pigment dans le poil, qui paraît blanc.

Il est en effet démontré que ce gène W est directement responsable d’une dégénérescence de l’oreille interne, occasionnant la surdité.

La vue est le sens primordial chez le chat. Le champ de vision est, dans cette espèce, bien plus étendu que celui des humains : l’angle de vision binoculaire est de 130°, pour un champ de vision total de 287°, contre seulement 180° chez l’homme, ce qui reste cependant loin du record absolu du monde animal.

L’intensité lumineuse influence la forme de la pupille : allongée en fente étroite en pleine lumière, elle se dilate en un cercle parfait à la pénombre.

Contrairement à une idée répandue, le chat est incapable de visualiser la moindre chose dans le noir complet. L’œil félin reste toutefois beaucoup plus performant que l’œil humain dans la pénombre.

La nuit, l’aspect brillant des yeux est dû à une couche de cellules de la rétine, appelée tapetum lucidum, qui agit comme un miroir et renvoie la lumière perçue, ce qui la fait passer une seconde fois dans la rétine et multiplie sa puissance visuelle dans l’obscurité.

En revanche, il semblerait (cela est encore discuté) que le chat, d’une manière générale, distingue très mal les détails. Sa vision est granuleuse sur les images fixes tandis qu’un objet en mouvement lui apparaît plus nettement (par exemple une proie en mouvement).

Le sens du toucher est également très bien développé chez le chat. Cette sensibilité élevée au toucher est due en grande partie à ses moustaches ou vibrisses.

Les chats possèdent des vibrisses sur le museau (essentiellement sur les faces latérales) mais aussi à l’arrière de leurs pattes antérieures. Ces vibrisses sont en général beaucoup plus discrètes et moins facilement observables ! Les vibrisses sont extrêmement sensibles et ont de multiples usages. La nuit, dans l’obscurité, elles fonctionnent comme des antennes et elles évitent au félin de heurter des obstacles sur son chemin.

Les moustaches aident également le félin à juger de la vitesse et de la direction du vent avant d’effectuer un grand saut. Un rôle très précieux pour cet adepte des exercices d’équilibre !

Le chat utilise aussi ses vibrisses pour évaluer le plus précisément possible la largeur d’un passage afin de ne pas rester coincé lors de ses déplacements multiples.

Les vibrisses lui sont également très utiles pour localiser l’origine d’une odeur véhiculée par le vent, comme de la nourriture ou une femelle en chaleur par exemple.

Odorat et goût complètent cette panoplie des sens.. Sans oublier son organe vestibulaire qui est également particulièrement développé, lui conférant un bon sens de l’équilibre. Ceci explique l’étonnante faculté qu’ont les chats de se retourner rapidement pour retomber sur leurs pattes lors d’une chute.

Curieux d’en savoir plus sur votre chat ? Surfez sur www.royalcanin.be