Société Elle est venue rendre visite jeudi à l’éléphant dont elle est la marraine.

Il est bien loin le temps où la princesse Stéphanie de Monaco défrayait la chronique avec ses amours. Depuis le décès en 2005 de son père le prince Rainier, la cadette des Grimaldi se consacre pleinement à ses différents engagements au sein de l’association Fight Aids Monaco, du Festival international du cirque de Monte-Carlo et du bien-être animal.

Ainsi en 2013, la princesse avait lancé un appel après que deux éléphantes Baby et Népal du zoo du parc de la Tête d’Or à Lyon ont été soupçonnées à tort suite à un examen sanguin d’être porteuses de la tuberculose. Les deux animaux risquaient l’euthanasie.

Après des mois de bataille juridique, les défenseurs des deux pachydermes eurent gain de cause et comme elle s’y était engagée, la princesse a recueilli Baby et Népal sur le domaine familial de Roc Angel sur les hauteurs de Monaco.

Pas étonnant dès lors que le parc de Paira Daiza ait demandé à la princesse d’être la marraine de l’éléphanteau Tan Wan né en septembre dernier et qui pèse déjà 170 kilos.

L’heureuse marraine est venue lui rendre visite ce jeudi à Brugelette.

Geste très touchant, le parrain de Ta Wan est quant à lui le jeune Félix (3 ans) qui se bat contre la maladie et qui n’a pu être présent mais qui est étroitement associé par photos et vidéos à l’évolution de l’animal.

La princesse sait y faire avec les éléphants puisqu’elle a suivi une formation spéciale afin de pouvoir s’occuper personnellement mais avec l’aide d’une équipe de quatre personnes de la vie quotidienne de Baby et Népal, se levant à 7h30 pour se rendre au domaine où les deux éléphantes vivent et leur préparer leur petit-déjeuner !

Comme le confiait la princesse : "Avec Baby et Népal, nous allons vieillir ensemble."