Société

Nouveau médicament pour lutter contre un trouble saisissant

BRUXELLES La maladie toucherait environ cinq mille personnes dans notre pays. Un trouble du sommeil saisissant, qui se traduit par des symptômes spectaculaires. La première manifestation de la narcolepsie, c'est une somnolence chronique. Durant la journée, le patient tombe de sommeil, littéralement. La deuxième, par ordre de fréquence, c'est la cataplexie (60% des sujets en souffrent); une perte soudaine du contrôle des muscles, déclenchée par des émotions comme la colère, l'excitation, la peur ou encore l'amusement. Les crises graves peuvent entraîner un effondrement corporel complet; à l'origine, parfois, de blessures sérieuses et, toujours, d'embarras, de désarroi.

Un nouveau médicament, spécifiquement indiqué pour lutter contre la cataplexie, sera disponible chez nous endéans l'année à venir (fin 2006, sans doute). Il a obtenu l'aval de l'Agence européenne du médicament et de la commission européenne. Le produit - baptisé Xyrem et commercialisé par les laboratoires UCB - ne pourra être administré qu'aux adultes (plus de 18 ans), et sous surveillance médicale extrêmement étroite, considérant les caractéristiques de son principe actif. Même si des alternatives thérapeutiques existent, il s'agit du premier médicament approuvé dans cette indication à l'échelle européenne. Il est déjà présent sur le marché américain, et vient d'être lancé en Allemagne.

Le Xyrem a montré, à l'occasion de deux études cliniques, qu'il réduisait de manière significative - jusqu'à 70% - la fréquence des crises de cataplexie. Présenté sous forme de solution orale, ce produit doit être ingéré juste avant d'aller se coucher, et entre deux et quatre heures plus tard. Le traitement de longue durée (un an) montre que l'effet positif du médicament se maintient en ce qui concerne la prévention des crises de cataplexie, alors qu'il agit aussi sur la somnolence qui gagne les patients durant la journée.

© La Dernière Heure 2005