Société

La visite annuelle coûte 52 €, mais l’on ne s’occupe que des caries

BRUXELLES Les soins de santé ont un prix, les opérations courantes chez un dentiste aussi.

Un détartrage coûte 51,20 €. Selon la nomenclature Bonus, c’est-à-dire la politique qui cherche à récompenser les bons élèves en matière de soins de santé, il est remboursé à 100 ou 75 % si l’on est venu l’année d’avant, sinon à 50 ou 37,5 %.

Une extraction de dent se pratique pour 33 € et n’est pas remboursée, sauf pour les enfants de moins de 18 ans et les adultes de plus 55 ans.

Le prix de base de la visite annuelle est de 52 €, mais elle ne concerne alors que les caries. Pour vérifier les éventuels déchaussements, il faut compter 21,75 € supplémentaires. À cela on rajoute 38,70 € si l’on doit faire une radiographie panoramique. Un total d’environ 100 €. “Avant, on faisait tout ça au prix de la radio” , se souvient Pierre-Yves Loiseau.

Le placement de deux dentiers coûte minimum 1.000 €, et n’est remboursé qu’à partir de 50 ans.

Un bridge pour une dent revient environ à 1.500 €. S’il n’est pas remboursé par la mutuelle, il peut l’être par le fond des accidents du travail.

Le placement d’un implant revient à plus de 3.000 € : les implants de la fausse racine, du faux moignon et de la couronne reviennent chacun à plus de 1.000 €. La mutuelle rembourse aux patients de plus de 70 ans des implants stabilisateurs pour prothèse complète inférieure, à 3.164 € la paire. Devant ce prix-là, une alternative existe pour les personnes au moindre revenu. “En dentisterie sociale, nous plaçons 4 mini-implants à 1.000 € tout compris.”

Notons que tous les jeunes de moins de 18 ans bénéficient du tiers-payant et du remboursement majoré, sauf pour l’orthodontie.



© La Dernière Heure 2010