Société Santé, contrôles routiers et goût sont les principales motivations des consommateurs

Les bières non alcoolisées et à faible taux d’alcool (moins de 3,5 %) ont de plus en plus la cote. "La progression est importante d’année en année. Elles représentent déjà 5 % de la consommation de bière en Belgique", souligne Jean-Louis Van de Perre, président des brasseurs belges.

Lors du dernier baromètre de la bière, présenté il y a quelques jours, on pouvait en effet observer que 1,8 % des Belges déclarent boire souvent de la bière sans alcool et 21 % occasionnellement. Des chiffres remarquables, surtout pour les consommateurs occasionnels qui n’étaient encore que 6,8 % en 2017. Au final, on constate donc que les bières sans alcool attirent plus d’un consommateur sur cinq (22,8 %).

(...)