Une place des Palais bien morne

R. Le. Publié le - Mis à jour le

Société

Julian Perretta aura pourtant tout fait pour réchauffer le public bruxellois

“I’m sorry, it’s raining”. Bon, sur ce coup-là, il a un peu exagéré, Julian Perretta. Les artistes (Made J, lui-même puis Ozark Henry) seront, en fait, passés sous les gouttes de pluie mais n’auront pas échappé à un ciel plus que menaçant.

On s’est souvenu avec un brin de nostalgie du week-end de l’Iris, la fête de tous les Brusseleirs, version 2011 où le soleil avait baigné de ses rayons les festivités bruxelloises. Cette fois, c’était loupé; c’était plutôt ambiance automne; temps humide, écharpe et parapluie dans le sac.

Résultat : une place des Palais qu’on a connue bondée et survoltée et qu’on a retrouvée hier soir, un peu tristounette. Excepté, bien sûr, aux premiers rangs où les jeunes demoiselles étaient littéralement déchaînées.

Julian Perretta – qui avait fait un carton lors de l’émission Taratata à la Fête de la musique, l’an dernier – aura pourtant tout fait pour nous faire oublier ce temps bien de chez nous. Le public se sera quand même un peu chauffé au son de Wonder why.

Le jeune – 22 ans – Britannique, avec sa gueule d’ange et ses cheveux bouclés, aura aussi entonné ses titres Stitch Me Up ou encore If I Ever Feel better.

Avant lui; les Bruxellois ont pu profiter de la prestation de Made J. C’est Ozark Henry – un habitué des lieux – qui a finalement clôturé cette première soirée de fête de l’iris. Ce soir, dès 18 h, ce sont les Belges de Suarez qui investiront la scène, avant de céder leur place à Gérald De Palmas, puis Mister Cover qui reprendra les plus grands succès de groupes tels que The Rolling Stones, U2 ou encore les Beatles.

Ce qu’on peut leur souhaiter ? Indéniablement, un meilleur temps. Soyons fous : du soleil, tiens ! On croise les doigts pour eux et pour tous les Bruxellois qui veulent fêter leur ville comme il se doit !



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner