Société Exclusif: L'une des quatre futures stations de métro en extension vers Erasme portera le nom du plus grand de nos sportifs

ANDERLECHT Eddy Merckx est une légende vivante. La meilleure façon d'honorer le plus grand sportif belge de tous les temps, c'est donc de lui offrir un hommage... vivant. Quoi de plus vivant qu'une station de métro qui sera jour après jour arpentée et visitée par des centaines et des centaines de personnes? C'est ce que s'est dit le ministre bruxellois des Transports Jos Chabert. Le doyen des ministres en activité est grand amateur de la petite reine. En juillet dernier, lors du Tour de France, il avait franchi, à Tarbes, la ligne d'arrivée juste derrière le vainqueur de l'étape Roberto Laiseka... à bord d'une voiture officielle. Il tenait donc à récompenser Eddy Merckx pour le symbole qu'il représente pour le pays et pour Bruxelles en particulier. `Mais il n'était pas facile de débaptiser une station déjà existante, donc nous avons opté pour l'une des quatre futures stations du réseau actuellement en construction: l'extension de la ligne 1B Stockel-Bizet vers l'hôpital Erasme, à Anderlecht´, explique le ministre. Evidemment, il était aussi difficile de débaptiser la station Erasme pour son lien logique avec l'hôpital. De même pour la station Ceria-Coovi, voisine des écoles homonymes. Maurice Carême, le poète belge mort à Anderlecht en 1978, et qui a donné son nom au boulevard voisin de la future station, en fera donc les frais. Détail amusant, la dernière des stations à inaugurer se dénomme La Roue. On reste décidément dans le cyclisme...

Le vélo de Mexico exposé

Samedi, nous avons recueilli les impressions d'Eddy Merckx sur les lieux de sa future station qui sera inaugurée en 2003 mais est en ce moment inaccessible à cause des travaux. En provenance de l'aéroport - il revenait de Modène -, le champion apprécie l'hommage. `C'est évidemment un honneur. En France, il y a déjà un stade, dans un village près de Tours, qui porte mon nom. Mais une station de métro, c'est évidemment encore autre chose. Je suis très touché.´`C'est aussi la première fois que l'on baptise une station du nom de quelqu'un encore en vie´, ajoute le ministre Chabert. `J'espère que ça ne va pas me porter malheur et que je vais vivre encore longtemps!´, plaisante le champion.
La décoration de la station a déjà été commandée à des artistes et sa thématique ne portera pas spécialement sur le cyclisme. `Toutefois, je voudrais tout de même rendre un hommage à Eddy, affirme Chabert. Pourquoi pas une vitrine sécurisée avec quelques objets personnels?´ `C'est une excellente idée. Je pourrais offrir un maillot jaune... et pourquoi pas le vélo de mon record mondial de l'heure à Mexico en 1972?´
On s'en doute, la proposition a séduit d'emblée...


© iDH