Société Les Italiens restent les plus gros mangeurs de pâtes: ils en avalent 23,5 kilos par an par personne.

Les Italiens restent les plus grands consommateurs de pâtes au monde avec 23,5 kilos engloutis en moyenne chaque année, une première place dont ils ne sont pas près d’être délogés car les Tunisiens, bons deuxièmes de cet étonnant classement, les suivent à une bonne longueur, avec 12 kilos par an par habitant.

En Europe, les Italiens dominent donc de la tête et des épaules ce classement, loin devant les Grecs (11,2 kilos), les Allemands et les Français (8 kilos) et surtout les Belges, qui se contentent de 5,4 kilos par personne par an, en moyenne donc. Les Irlandais sont les Européens les moins friands de pâtes avec un petit kilo par an.

Ce gros appétit des Italiens pour les pâtes a comme conséquence logique que le premier pays producteur de pâtes en Europe est également l’Italie.

À elle seule, la production italienne totalisant quelque 3,8 millions de tonnes a représenté 72 % du total européen (5,3 millions de tonnes).

Au niveau de l’Union européenne, la production ne représente pas moins de 10,5 kilos par habitant.

En chiffres d’affaires, la production de pâtes représente près de 4 milliards d’euros pour l’économie italienne.

C’est aussi une excellente affaire pour la balance commerciale du pays : près de la moitié de la production est exportée, essentiellement vers d’autres pays européens. Les meilleurs clients sont l’Allemagne et la France, qui importent respectivement 362.000 et 314.000 tonnes de pâtes.

Avec sa faible consommation, la Belgique absorbe 4 % des importations européennes de pâtes, soit 62.000 tonnes pour l’année 2016, selon les dernières statistiques européennes.

La Belgique est aussi producteur de pâtes avec la seule entreprise Soubry, dont les trois sites de production sont situés en Flandre.

Selon les chiffres publiés sur le site de l’Unafpa (Union des Associations de fabricants de pâtes alimentaires de l’Union européenne), la production belge a été de 77.000 tonnes, contre près de 240.000 tonnes en France, dont la marque phare est Panzani. A elles trois, les républiques baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie) produisent 9.000 tonnes de pâtes…

Les pâtes sont en tout cas une affaire qui marche : la production mondiale s’est élevée à 14,3 millions de tonnes l’an dernier, soit une hausse de près de 60 % en 19 ans.