Votre commune vous coûte 677 euros par an

Ch. C. Publié le - Mis à jour le

Société

Les entités creusent leur déficit, surtout en Flandre

BRUXELLES Sept milliards d’euros. Ou, si vous préférez, 677 euros par habitant. C’est ce que les communes belges percevront en fiscalité pour assurer une bonne moitié (52,5 %) de leur fonctionnement, cette année; l’autre gros poste de rentrées étant les subsides régionaux (5 milliards). Une fiscalité qui a tendance à rester relativement stable, selon une étude sur les finances communales dévoilée mardi par Belfius (ex-Dexia Banque). Principal constat : elles ont assez bien traversé la crise, mais leurs dépenses progressent plus vite que leurs recettes.

Décryptage.

Fiscalité. Sur ces 7 milliards de fiscalité, l’impôt des personnes physiques (IPP, 37 %) et le précompte immobilier (44 %) se taillent la part du lion. En six ans de législature, cette fiscalité aura connu une croissance moyenne de 3,8 %. C’est un peu moins que les six années précédentes (+ 4 %), mais cela reste plus élevé que l’évolution de l’IPP, ralentie par les effets de la crise.

Taxes locales. Déchets, piscines, secondes résidences… Tous ces éléments peuvent faire l’objet de taxes locales plus ou moins élevées. Elles représentent en moyenne 115 euros par an et par habitant. Elles ont connu une grosse hausse en 2012 (+ 4,3 %), essentiellement en matière de parking et de déchets.

Personnel. 5,5 milliards sont nécessaires pour payer les traitements des 109.813 équivalents temps plein qui travaillent dans les communes du pays. Cela représente en moyenne 1 employé pour 97 habitants. En dix ans, ce nombre a augmenté en moyenne de 0,7 % par an.

CPAS. Inquiétant : la pauvreté prise en charge par les CPAS progresse. Du coup, le coût de ces derniers à charge des communes aussi. Il s’établit aujourd’hui à 134 euros par an et par habitant, soit une hausse moyenne annuelle de 4,4 % (mais qui atteint 5,6 % à Bruxelles).

Police. Votre zone de police vous coûte en moyenne 137 euros par an, montant en hausse chaque année de 3,8 %. Mais ces deux dernières années, ça s’est emballé (+ 4,5 % en 2011, + 5,2 % en 2012).

Soldes. Autre sujet d’inquiétude : les dépenses des communes ont augmenté plus vite (+ 4 % par an) que leurs recettes (+ 3,4 %) ces six dernières années. Bref, les 589 entités totalisent un déficit de 374 millions d’euros sur 2012, contre 282 millions en 2011 et 98 en 2010. Mais les entités flamandes représentent à elles seules 355 de ces 374 millions…



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner