Actu Après avoir grimpé jusqu’à près de 80 %, le taux d’échec baisse progressivement. Mais reste bien inférieur à celui d’avant la réforme