LIÈGE

Le consulat d’Italie à Liège et un privé se mobilisent pour venir en aide aux sinistrés des Abruzzes

GÉNÉROSITÉ C’était au mois d’avril dernier, un terrible tremblement de terre frappait les Abruzzes, région centrale de l’Italie. Des milliers de familles de se retrouver sans toit et des milliers de familles de perdre des proches.

Rapidement, les actions d’aide à travers le monde s’étaient multipliées. Liège, qui présente une forte population italienne, n’était bien sûr pas en reste. Ces derniers jours, deux actions ont vu leur destin se rencontrer…

Anthon Bernabeo est Liégeois d’origine italienne mais il est aussi cameraman, réalisateur et inventeur de la Moovcard; il a décidé d’aider les sinistrés, à sa manière.

En mars dernier, Anthon avait lancé un concept tout à fait novateur, destiné à faire rayonner Liège à travers le monde : la Moovcard. Si celle-ci se présente comme une carte postale traditionnelle, elle est aussi munie d’un code qui permet, sur www.moovcard.com, d’accéder à un petit reportage sur Liège. Ainsi, chaque destinataire peut, à l’aide du code, contempler Liège, la découvrir, où qu’il soit dans le monde.

Aujourd’hui, ses cartes sont présentes sur quatre continents. Suite au sinistre cité, ce dernier n’a pas hésité à vendre une série de Moovcards au profit des sinistrés. Grâce aux bénéfices obtenus, il envoie un don de deux ordinateurs et de 300 cartes.

Au consulat d’Italie, le sinistre n’était bien sûr pas passé inaperçu. Rapidement, les membres du consulat s’étaient mobilisés afin de récolter des fonds. Parmi les actions, le défilé de haute couture italienne de Renato Balestra, organisé il y a quelques jours à Liège, a permis de récolter plus de 10.000 €. Avec les dons d’Anthon, ils seront envoyés aux sinistrés des Abruzzes d’ici peu.M. B.

Mauro Carfagnini, consul d’Italie (à droite), a réuni 10.000 €, avec l’action italienne à Herstal et sa soirée. Il observe ici la Moovcard.