Chaque année, le spectacle des Enfoirés est un rendez-vous télévisé incontournable. Pendant deux heures, les plus grandes stars françaises oublient leur carrière respective pour chanter à l’unisson pour les Restos du Cœur.

Après avoir fait leur cinéma – thème du spectacle de l’an dernier –, les Enfoirés tapent cette année une crise de nerfs ! “Jean-Jacques Goldman avait très envie cette année d’un thème qui réveille”, explique Véronique Colucci, l’ex-femme de Coluche qui s’investit chaque année dans cette réunion.

Du 27 janvier au 1er février dernier, 37 artistes se sont ainsi produits sur la scène du Palais Nikaïa à Nice devant 8.500 personnes ! De Jean-Jacques Goldman, dont ces spectacles constituent presque les seules apparitions publiques, à Mimie Mathy en passant par Maxime Le Forestier, Nolwenn Leroy, Patrick Bruel ou encore Kad Merad, tous passent la semaine ensemble comme dans une vaste colonie de vacances. “Les artistes adorent se rendre en province, au contraire de Paris car ils sont tous ensemble à l’hôtel et font des bœufs chaque soir ! De vraies nuits blanches ! Il faut dire que nous sommes très bien accueillis”, rajoute Madame Colucci.

Après les concerts, les artistes aiment en effet se retrouver pour boire un verre (ou plusieurs !). “ Nous sommes ravis d’être en province car cela permet de faire une vraie troisième mi-temps, très importante pour certains des Enfoirés dont je tairai le nom, plus raisonnable pour d’autres. L’année dernière, à Paris-Bercy, nous étions frustrés parce que, le soir, chacun rentrait chez soi. Là, après les concerts, on se retrouve tous et c’est très agréable. Il faut dire que l’hôtel nous a aménagé un coin superbe avec des instruments de musique. Et comme on n’en a pas assez de chanter toute la journée et la soirée... on chante aussi la nuit ! Ces moments géniaux qui n’appartiennent qu’à nous expliquent que cette équipe est presque une troupe, même si nos vies sont différentes le reste de l’année”, confie Mimie Mathy. “Refaire le monde et boire des coups, ça prend du temps. Si, en plus, Jean-Louis Aubert sort sa guitare, on peut tenir jusqu’au petit matin !” rajoute Patrick Bruel. Et cette année, il paraît que c’étaient Thomas Dutronc, Mc Solaar et Aubert les plus motivés par des virées nocturnes !

S’ils s’amusent en coulisses, mais aussi sur scène, les artistes savent qu’ils sont là pour défendre une cause : celle de la lutte contre la précarité. L’intégralité de la soirée se retrouve ainsi sur un double CD et ou un DVD Les Enfoirés... la crise de nerfs ! mis en vente au profit des Restos du Cœur dès le lendemain de la diffusion télé. Chaque vente permettra à l’association de distribuer 18 repas. Inutile de préciser que de tels opus ne se téléchargent pas illégalement...

Comme chaque année, la bande de joyeux lurons chante en chœur sur l’hymne annuel. C’est le titre Si l’on s’aimait, si – reprise du tube de Kiss I was made for lovin’you – qui tourne déjà en radio.

Grâce à des décors majestueux, des costumes soignés, des mises en scène recherchées, des duos inattendus, des tableaux féeriques, une ambiance unique, une bonne humeur communicative, des tubes réaménagés avec soin et surtout l’esprit des Enfoirés, le rendez-vous donné par Coluche est pour beaucoup de téléspectateurs un véritable moment de bonheur à déguster sans modération...

Sophie Lagesse

Les Enfoirés… la crise de nerfs !

Les films du jour

Le sport du jour

vendredi 20.45