Le président de l’AFT est catégorique : "Si un Belge est pris, il est viré à vie"