Le meurtre de l'homme de main de Dutroux ressemble étrangement à celui d'An et Eefje

ARLON C'est après la séquestration de Pierre Rochow, Philippe Divers et Benédicte Jadot dans l'histoire du vol du camion Fabricom que les relations entre Dutroux et Weinstein se sont détériorées. Nous sommes alors là au mois de novembre 1995.

Weinstein est recherché dans le cadre de cet épisode. Dutroux sait que s'il se fait pincer, il court à la catastrophe. C'est là que germe dans son esprit l'idée de liquider Weinstein. Ce dernier ne se doute de rien et veut apparemment fuir à l'étranger. Soit en Hongrie, chez Gérard Pinon, soit retourner en France. Dutroux et lui consultent à ce propos Nihoul pour obtenir de faux papiers.

Mais avant de le supprimer, Dutroux veut s'approprier l'argent de Bernard Weinstein. Il va alors le séquestrer dans la cache de Marcinelle entre le 13 et le 20 novembre. Il expliquera à Julie et Mélissa que c'est le méchant qui veut leur faire du mal. Pendant que Weinstein sera dans la cache, elles évolueront librement dans la maison.

Weinstein, quant à lui, mangera des tartines de pâté fourrées, à son insu, de Rohypnol.

Une fois revenu à lui, il sera torturé. Dutroux lui placera les testicules dans des colliers de serrage. Il n'a d'autre solution que d'avouer où il a caché son argent et Dutroux n'aura plus qu'à le liquider.

Dutroux va procéder exactement comme dans le cas d'An et Eefje. Il a creusé un trou dans sa propriété de Sars-la-Buissière, il y jettera Weinstein encore vivant avant de le recouvrir de terre.

Les experts sont formels, ils ont constaté exactement les mêmes choses sur les corps d'An et Eefje que sur celui de Weinstein.

Dutroux a eu beau accuser Pinon et Martin, cette similitude avec An et Eefje fait dire au juge que cela accrédite le fait que non seulement Dutroux a participé à l'élimination des adolescentes, mais que c'est bien lui qui a supprimé Weinstein.

© La Dernière Heure 2004