Bertrand Laquait. Le gardien a sauvé de très nombreuses et importantes unités la saison passée. A tel point que tout le monde s'accordait à le voir quitter le Mambourg. Mais les propositions concrètes n'ont, pourtant, guère encombré la boîte aux lettres du Mambourg. Dès lors, alors qu'un énième championnat difficile s'apprête à débuter, le Français devrait à nouveau s'ériger en incontestable point fort d'une formation qui abordera la compétition sans trois de ses quatre défenseurs centraux de formation puisqu'au transfert de Ciani à Auxerre, il convient d'ajouter les blessures de Kargbo et de Sama. Pourvu que rien de fâcheux n'arrive à Siquet et à Kere

Del Fabbro. Au cours de l'ultime championnat, pour le moins tumultueux, Charleroi est quand même parvenu à sortir quelques jeunes de l'ombre. Cacciatore, Detal ou Ghislain même si certains de ces éléments avaient déjà tâté de l'équipe première auparavant ont eu l'occasion de pointer le bout de la godasse sur le devant de la scène alors que le contexte ne s'y prêtait guère. Lors des prochains mois, le nouveau nom pourrait être celui de Del Fabbro qui a démontré beaucoup de bonnes choses depuis la reprise.

L'entraîneur. Abbas Bayat a vraiment trouvé l'homme providentiel en Jacky Mathijssen qui a réussi l'incroyable pari de sauver un Charleroi en perdition en prenant sept des neuf derniers points mis en jeu au printemps dernier. Mais l'entraîneur limbourgeois s'est surtout imposé comme un brillant meneur d'hommes, un stratège qui sait où et comment il veut mener ses troupes. Même s'il ne possède pas encore toutes les cartes dans son jeu, le successeur des Scifo, Brogno et Waseige sur le très bouillant siège du Mambourg fait déjà l'unanimité autour de lui.

Les transferts. «Plus jamais ça» avait clamé Mathijssen une demi-heure après le succès salvateur face à Mons. Depuis lors, le Sporting a perdu son meilleur joueur, Dufer, son attaquant le plus percutant, Olufade, et son défenseur le plus régulier, Ciani. Il manque donc bel et bien quelques morceaux de choix du bon côté de la balance.

© Les Sports 2004