La place jouxtant la maison communale de Boitsfort honorera Andrée Payfa

WATERMAEL-BOITSFORT Dorénavant, il ne faudra plus dire place Bischoffsheim mais place Andrée Payfa-Fosséprez du nom de l'ancienne bourgmestre de Watermael-Boitsfort décédée à la suite d'un oedème pulmonaire le 26 avril 2004, à l'âge de 82 ans. Ce changement d'appellation a été approuvé mardi soir par le conseil communal boitsfortois: 17 voix pour, 1 voix contre et 5 abstentions.

Cette reconnaissance est une fierté pour sa fille, l'actuelle bourgmestre de Watermael-Boitsfort, Martine Payfa. «De là-haut, elle doit faire un clin d'oeil à l'assemblée, s'émeut Martine Payfa. Elle serait très contente de cette reconnaissance à laquelle elle tenait.»

La place Bischoffsheim a été choisie car elle constitue un centre névralgique de la commune. C'est en partie sur cette place que se tient le marché dominical créé à l'initiative d'Andrée Payfa. La place sera d'ailleurs rénovée à l'occasion du prolongement de la ligne du tram 94 sur le boulevard du Souverain et accueillera bientôt un commissariat de police.

Née à Grivegnée, près de Liège, le 25 octobre 1921, Andrée Payfa était arrivée en Région bruxelloise en 1948. Styliste réputée dans le civil, elle a été aux commandes de la commune entre 1977 et 1994. Elle fut la première femme bourgmestre de la région bruxelloise. Outre les rapports humains qu'elle entretenait avec la population, le conseil communal a mis en avant sa contribution à diverses réalisations: La Vénerie, la résidence des seniors, l'aménagement du parc de la Héronnière, la construction du hall omnisports dans le parc des Trois Tilleuls

© La Dernière Heure 2005