Depuis quelques semaines, la ville a retrouvé une clientèle très précieuse et qui avait largement disparu : les Japonais