Alors que le mercure s’affole à New York, joueurs et joueuses vivent un cauchemar depuis deux jours