Interpellée par Ecolo, Céline Fremault a rappelé quelques réflexes à avoir pour sauver la faune de la canicule.

"N'oubliez pas de laisser de l'eau dans votre jardin pour que les renards puissent s'abreuver", a rappelé une internaute sur un groupe facebook de la commune d'Uccle. Après la coupe du monde, la canicule est la star de la toile et fait couler beaucoup d'encre...Et si ce phénomène atteint toute la population, il ne faut pas oublier nos amis à poils et à plumes. C'est ce que le député bruxellois Arnaud Pinxteren (Ecolo)a voulu rappeler le 6 juillet en interpellant la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault (CDH).

"Nous connaissons une période de sécheresse assez atypique et la situation ne va pas s'améliorer dans les prochaines semaines. L'administration de Bruxelles Environnement est-elle attentive aux évolutions météorologiques et leurs conséquences sur la faune ? Qu'est-il entrepris pour limiter les dégâts ?", adressait-il à la ministre. 

Reconnaissant l'exceptionnelle météo à laquelle nous devons faire face, Céline Fremault a cependant tenu à minimiser la gravité de la situation. "À l’heure actuelle, le niveau d'eau dans les étangs est encore satisfaisant et permet donc à la faune de s’abreuver. En outre, des épisodes d'orage tels que ceux que nous avons connus il y a 48 heures permettent de réalimenter périodiquement ces étangs en eaux de pluie. Les orages réalimentent également les petites flaques dans les bois et forêts et dans les réserves naturelles, endroits où la faune peut s'abreuver. Le personnel de terrain de Bruxelles Environnement ne signale aucune mortalité anormale d'animaux", a-t-elle répondu, avant de rappeler par acquis de consciences certains conseils pour protéger les animaux sauvages. "La population peut bien évidemment jouer un rôle supplétif en plaçant toute une série de bacs d'eau dans le jardin, en fonction de la faune présente : pour un hérisson, on préférera installer le bac au sol, à proximité d'un buisson ; pour les oiseaux, on le placera en hauteur afin d'éviter les prédateurs. Il est même conseillé de disposer une pierre dans le bac pour éviter les noyades des animaux."

Deux semaines plus tard, alors que la situation est toujours la même, pour ne pas dire pire, Arnaud Pinxteren tient à informer la population. "Nous avons eu la chance de recevoir les conseils de la ministre dans sa réponse, mais je pense qu'il est primordial de communiquer ces conseils aux citoyens. Pourquoi ne l'a-t-elle toujours pas fait?", s'insurge-t-il. "Il faut une campagne de sensibilisation et donner des trucs et astuces que les habitants peuvent faire dans leur jardin et dans les parcs."