La brasserie lance la Père Damien pour la Nuit de Beloeil

BELOEIL En marge de la Nuit musicale de Beloeil, qui se tiendra au domaine le 9 août, les organisateurs, Cédric Monnoye en tête, ont demandé à Roger Caulier, brasseur péruwelzien, de confectionner une bière particulière.

"Il s'agit d'un nouveau partenariat. Parmi nos organisations, outre la Nuit de Beloeil, nous mettons sur pied la tournée Gospels for Life au profit de la fondation Damien", explique Cédric, patron de l'ASBL Idée fixe. "Et nous avons lancé l'idée de cette bière en guise de coup de pouce supplémentaire à la fondation." L'objectif n'est donc certainement pas de faire du business avec ce breuvage.

La Père Damien est une blonde qui titre à 8°. "C'est une bière à fermentation haute, refermentée en bouteille, non filtrée et non pasteurisée", confie Roger Caulier. "Elle peut se conserver durant trois ou quatre ans. Chaque partenaire, de la production à la distribution, contribuera à soutenir la fondation Damien. Contact a déjà été pris avec de grandes chaînes alimentaires pour la distribuer. Encore une fois, chacun rentrera dans ses frais mais nous n'espérons pas faire de bénéfices avec cette bière. Elle en est au stade du lancement et sera commercialisée notamment lors de la Nuit musicale." Agréable au palais, la Père Damien peut se déguster, selon les goûts, bien fraîche mais aussi un peu plus tempérée.

Quel avenir pour Caulier ? Pour Roger Caulier, les jours sombres semblent appartenir au passé. "Après avoir été placée sous concordat et mise en liquidation, la structure reprend du poil de la bête. Nous avons repris l'actif de la brasserie. La société est représentée par des actionnaires familiaux. Le personnel est resté. Le nom aussi. Nous avons à présent plusieurs opportunités de développement. Notamment la fabrication de la bière dans les pays de l'Est, en Bulgarie, sous licence. Il s'agit de la Bon-Secours. Et nous prendrons part bientôt avec d'autres à une plate-forme aux États-Unis à propos de la problématique de la parité dollar-euro."

G.Dx.

Roger Caulier a fait sauter les bouchons. (Devaux)