La future équipe commanditée par Omega Pharma et la Loterie nationale aura un fort ancrage belge et jeune

NAZARETH Il n'y a guère eu de surprise, hier à Nazareth, près de Gand, au siège d'Omega Pharma où Marc Coucke, le patron du géant pharmaceutique belge, a apporté des précisions quant au futur de la nouvelle formation que sa société et la Loterie nationale commanditeront dans les années à venir.

Il reste, selon les règlements, un maximum de trois places libres (dont un néo-pro obligatoirement) mais aujourd'hui vingt-cinq coureurs et quatre directeurs sportifs sont d'ores et déjà sous contrat avec le groupe sportif, candidat avoué au ProTour (une réponse de l'UCI sera apportée dans les prochains jours), dont l'appelation officielle sera Davitamon-Lotto.

«Plutôt que Davitamon, nous pensions éventuellement apporter le nom de Restiva, des produits de soin pour cheveux qui seront très bientôt la 7 e marque «star» de notre groupe, expliquait Marc Coucke. Mais après deux ans, nous pouvions encore augmenter notre notoriété. Nous avons pu mesurer, en Belgique surtout, l'impact de notre sponsoring aux côtés de Quick Step. Notre return a été très important, trop peut-être pour Quick Step qui a préféré arrêter notre collaboration.»

A partir de la saison prochaine et pour les quatres saisons à venir, Omega Pharma apportera 3,2 millions d'€, pour 2,5 venant du Lotto. Au total, avec Brustor, aujourd'hui partenaire de Relax-Bodysol, les cycles Ridley et les autres fournisseurs techniques, le budget de l'équipe belge ateindra 7 à 8 millions d'€.

L'équipe que dirigera sportivement Marc Sergeant avec, sous ses ordres, trois directeurs sportifs (Redant, Frison et Van Lancker) puisqu'il se confirme que Criquielion devrait arrêter une collaboration vieille de cinq ans avec la Loterie nationale, va avoir un fort ancrage belge. Dix-huit compatriotes seront de la partie, et non des moindres, Van Petegem, Merckx, Steels, Mattan, Aerts, Baguet, Leukemans, Roesems, Brandt, dans un groupe qui fait aussi la part belle aux espoirs, Van Huffel, Amorison, Vansummeren, Van Heche, De Vocht,...

Mais Sergeant a construit un groupe équilibré avec deux Australiens comme autres chefs de file, Robbie McEwen pour les sprints et Cadel Evans pour la montagne et les grands tours. On se souviendra que l'ancien champion du monde de vélo tout-terrain avait été longtemps maillot rose du Giro 2002 avant de passer chez T-Mobile où, plusieurs chutes et fractures, l'empêchèrent de confirmer.

«Nous comptons sur lui pour réussir au Tour », dit Marc Coucke.

Et sur Axel Merckx, lequel a fini par accepter de rester avec Sergeant. Notamment parce que, situation très particulière, il sera le seul à évoluer sur des vélos... Eddy Merckx.

© Les Sports 2004