Propriété de Coca-Cola, l'eau liégeoise y sera bientôt vendue

LIÈGE Le groupe américain Coca-Cola va lancer sur le marché français une nouvelle eau minérale à la mi-mars, baptisée Chaudfontaine, du nom de notre source belge.

Pour rappel, le géant d'Atlanta devait lancer en France une nouvelle eau, il y a quelques mois. Celle-ci, si elle devait venir de la région liégeoise, devait initialement alimenter la marque Dasani, autrement dit une des sous-marques de Coca-Cola.

Ce revirement de situation vient du fait que Coca-Cola avait suspendu en mars dernier le lancement de sa marque Dasani en Europe, et ce, suite au problème encouru en Grande-Bretagne.

Là, l'eau avait été qualifiée d'eau du robinet par l'Association des eaux minérales naturelles garante de la conformité de ces produits. L'association avait en effet fait savoir que la Dasani n'était en réalité que de l'eau du robinet améliorée. Du coup, Coca-Cola avait décidé de retirer sa marque de la vente.

Mais, quelques mois plus tard, des informations indiquaient que le groupe américain se préparait à revenir sur le marché de l'eau en France. C'est donc chose faite avec l'arrivée non plus de Dasani, mais bien de Chaudfontaine.

La marque belge est une propriété de Coca-Cola. Les Américains avaient en effet acquis, en juin 2003, la société à l'industriel iranien Abbas Bayat, qui l'avait lui-même achetée au groupe brassicole Interbrew.

L'eau sera puisée sur le site belge et enrichie de sels minéraux avant d'être commercialisée en France.

Mais que les Belges se rassurent, dès l'année dernière, Tom Delforge, porte-parole de Coca-Cola Belgium, avait tenu à préciser, dans nos colonnes, que la marque Chaudfontaine n'allait pas disparaître chez nous.

L'eau minérale sera toujours commercialisée dans nos supermarchés car elle a ses adeptes et ses fidèles.

En outre, le rachat de Chaudfontaine par Coca-Cola Belgium ne concernait que l'eau de Chaudfontaine Monopole. Les autres marques du groupe Chaudfontaine, à savoir Parasol, Lim'Oh et Sunland, restent, par contre, la propriété d'Abbas Bayat.

© La Dernière Heure 2005