La consultation est organisée jusqu’au 10 juillet pour choisir le design du tram

MOBILITÉ LIÈGE Certes, cet aspect du dossier peut sembler anodin… et pourtant ! Ce lundi, le ministre Philippe Henry était à Liège afin de présenter une nouvelle étape franchie dans le dossier du tram qui, rappelons-le, doit théoriquement être mis en circulation de Sclessin à Coronmeuse à l’horizon 2017.

Cette avancée concerne celle du design. Futile ? Nullement, dit le ministre en charge du dossier, Philippe Henry. “Si la question du design peut sembler anodine, il faut bien se dire que le design c’est ce qu’on va voir circuler dans la ville”. C’est donc un élément qui participera à l’image de la ville. Et surtout, “choisir le design maintenant, c’est une manière de ne pas laisser cet aspect nous échapper”, explique-t-on au sein du consortium tram, “de garder la mainmise”.

Et c’est aussi la population qui peut avoir la mainmise sur ce détail du dossier puisque ce lundi une grande consultation débutait quant à cet aspect de design extérieur du futur tram liégeois; elle durera jusqu’au 10 juillet. Plusieurs associations avaient remis une offre mais c’est un groupement franco-liégeois qui fut sélectionné (notamment avec la Liégeoise Isabelle Corten). Ils ont rendu trois esquisses...

En surfant sur le site www.keskistram.be, en votant sur la page Facebook créée à cet effet ou en se rendant à la Maison du tram, chacun pourra donner son avis parmi les trois propositions : une “classique”, une “dynamique” et une autre qualifiée de “no design” sont ainsi à découvrir... et à juger.

“Attention, c’est bien sûr un vote impressionniste”, précise le ministre, comprenons que la consultation est une manière de recueillir les impressions des citoyens (et d’en tenir compte bien sûr) mais il ne s’agit pas d’un vote officiel, quantitatif.

Le choix définitif sera rendu à la mi-juillet.

M. B.

Voici l’une des trois esquisses du futur tram. Elle est considérée comme classique mais dynamique. Chacun peut donner son avis sur le design et choisir parmi trois propositions, jusqu’au 10 juillet. Doc.