Comme pour Camille Laus, le chrono n’a toutefois pas suffi. Place aux Cheetahs !