Le docteur était resté conseiller jusqu'au 4 décembre dernier

SENEFFE La commune de Seneffe est en deuil. Elle vient de perdre une figure marquante de son histoire politique et médicale. Le Docteur Jules Jacques, est décédé, ce mercredi 21 février, à l'âge de 81 ans. Il avait été bourgmestre de Seneffe (PSC) pendant 18 ans.

Né en 1926, Jules Jacques était le fils d'un inspecteur des impôts. Il suivit ses études à l'Université Catholique de Louvain. Une période au cours de laquelle il goûta à la politique d'une manière active : chef de file du mouvement étudiant de l'université, il descendit dans la rue pour défendre la position catholique lors de la "Question Royale" (Lorsque Léopold III, déporté en Allemagne revient en Belgique, le pays s'embrase, certains ne souhaitant pas le voir revenir. La question royale se poursuivra jusqu'au couronnement du Roi Baudouin).

Jules Jacques fera son entrée au conseil communal de Seneffe, lors des élections communales de 1958. Il sera nommé échevin aussitôt. Il occupera cette fonction du 1er janvier 1959 au 31 décembre 1963. La mauvaise santé du bourgmestre en fonction à l'époque, le propulse à la tête de la ville.

Il ceint l'écharpe mayorale une première fois du 1er janvier 1964 au 31 décembre 1976, soit pendant 12 ans (deux mandats). Il doit y renoncer au lendemain de la fusion des communes, suite à l'alliance PS-IC.

Relégué dans l'opposition, il revient à l'avant-scène en 1983, au poste d'échevin et redeviendra bourgmestre du 1er janvier 1989 au 31 décembre 1994 au sein d'une coalition mixte PS-PSC.

Lors des élections communales de 1994, il prendra l'échevinat des fêtes, de la mobilité, du culte et du commerce. Il remettra son mandat en décembre 1998 et sera remplacé par Hugues Hainaut. Un mandat que ce dernier conserve toujours à l'heure actuelle. Ce qui n'a pas empêché le docteur Jules Jacques d'occuper les fonctions de conseiller communal jusqu'en décembre 2006.

Médecin connu et reconnu, il faisait l'unanimité parmi les Seneffois. "C'était un bon-papa, souligne Hugues Hainaut (CDH). C'était un monsieur qui aimait autant les citoyens que sa famille, quelqu'un sur lequel on pouvait compter. Un des seuls médecins que l'on pouvait appeler à 3 heures du mat et qui était là dans les 5 minutes. Jules Jacques était en outre quelqu'un de tout à fait abordables. Il a pratiqué la médecine jusqu'au premier janvier 2007. "

Il sera inhumé ce 24 février. La cérémonie aura lieu à l'église Saints Cyr et Julitte à Seneffe, dès 10h30.

F. Sch.