L'homme d'affaires à succès avait 47 ans

BRUXELLES On le savait atteint d'un cancer, mais personne n'imaginait, en le voyant multiplier les projets, que l'homme d'affaires Victor Hasson s'en irait si vite Né en octobre 1957, dans une famille aux origines italiennes et juives, Victor Hasson a dans un premier temps étudié la médecine et exercé le métier de médecin quelque temps avant de renoncer, déçu par la politique de l'hôpital où il exerçait.

Mais c'est dans les affaires que l'homme a brillé le plus. Dans l'aviation, surtout Lors de la faillite de TEA, il reprend pour une bouchée de pain quelques actifs (dont le fondateur, Georges Guttelman) qu'il fera fructifier avant de les céder au groupe Virgin de Richard Branson. Piqué par le virus de l'aviation, il lancera alors CityBird. Une compagnie qui tombera en faillite, mais cela après avoir très bien vécu, notamment grâce à un juteux contrat avec Sabena.

Lorsque SN Brussels Airlines est lancée, Victor Hasson va s'y adosser avec Birdy, une nouvelle compagnie qui effectuera les vols africains de la compagnie nationale. Deux ans plus tard, Birdy sera absorbée par SN Brussels Airlines après avoir engrangé de confortables revenus Ces derniers temps, Victor Hasson travaillait à un autre projet dans le transport aérien

© La Dernière Heure 2005