Initiatives et spécificités régionales d’une épreuve sous haute surveillance

RALLYE HUY Plus que jamais, le Rallye du Condroz ne laisse personne indifférent. On se gardera bien de prendre position. On se contentera dès lors d’épingler certaines spécificités régionales de l’événement du prochain week-end.

À commencer par l’initiative de l’équipage composé de la Remoucastrienne Marielle Benoît et du Francorchamptois Jean-François Zahnen. “Il s’agira de notre 1re participation à cette épreuve et nous avons décidé de faire d’une pierre deux coups. D’une part, nous relèverons un fameux défi sportif et, de l’autre, nous offrirons, entre autres, des espaces publicitaires sur notre auto à l’asbl Les Coccinelles. Cette association gère un centre de vie pour invalides moteurs cérébraux adultes, à Jemeppe-sur-Meuse.”

Ce rendez-vous traditionnel permet également à pas mal de clubs sportifs du coin de mettre du beurre dans les épinards financiers. Via la tenue de buvettes situées tout au long du parcours. Ce sera le cas pour les P’tits Bleus de Bas-Oha. “Du coup, notre match contre Lensois est reporté à une date encore inconnue”, confie Yves Dethier.

Comme toujours, les forces de l’ordre seront bien présentes. Le commissaire Collinet prévient : “À chaque fois, les infractions sont nombreuses. Elles vont des excès de vitesse (des concurrents et des spectateurs) à l’abus d’alcool. Sans oublier qu’un détachement spécial sera affecté à la surveillance des quads qui ont pris l’habitude de traverser les champs pour rallier les champs. Ce qui est totalement interdit.” À bon entendeur...

M. C.

Marielle Benoît et Jean-François Zahnen joindront l’utile à l’agréable.D. R.