Le bureau du MR ne veut exclure personne de la composition de la liste

²POLITIQUE TOURNAI Ce jeudi soir, le bureau du MR de Tournai s’est réuni. “Et il a décidé, à l’unanimité, que l’on n’excluait personne de la composition de la liste des élections communales”, souligne Armand Boite, président du MR de Tournai.

Cela exclut un retour des quatre conseillers communaux MR dissidents sur la liste. “Le bureau a aussi pris acte des exigences de Mme Crombé-Berton et de MM. Mat, Pesin et Carbonnelle, lesquelles ne peuvent être acceptées en respect des convictions libérales d’ouverture et d’engagement démocratique qui sont les nôtres.”

Ces demandes étaient “archaïques”, soupire le vice-président Jean-François Letulle. Et le président des jeunes MR, Emmanuel Vandecaveye, d’enchaîner : “Émettre des exigences avant que les électeurs ne se prononcent, c’est incompréhensible. Ces pratiques-là font partie du passé. Et on n’en veut plus.”

Personnellement visée, Marie-Christine Marghem relève que “monnayer de la sorte une place dans un éventuel collège, c’est d’une laideur absolument phénoménale”. “Quant à cette haine qu’ont certains envers ma personne, elle n’est pas nouvelle, mais ce n’est pas un programme électoral, ça !”

En outre, le fait que les quatre conseillers communaux MR dissidents prétendent que certains ne sont pas assez libéraux “a choqué”, assure Jean-François Letulle.

“Tout cela est allé trop loin. Et nous ne ferons pas marche arrière”, lance encore Armand Boite.

Le MR de Tournai a d’ailleurs le soutien du président d’arrondissement, Willy Detombe, présent avec Armand Boite, le mardi 13 mars, chez Albert Pesin, lorsque les quatre conseillers communaux MR ont émis leurs exigences.

“À un moment, il faut dire que cela suffit. Il fallait trancher. Sinon, on reste avec une épine dans le pied.”

L. Dup.