Sept équipes de policiers prêtes à réagir... comme les autres week-ends

NAMUR La conduite sous l'influence de l'alcool est l'une des principales causes d'accidents. Ainsi, le risque d'accident mortel est 2,5 plus élevé pour un individu dont le taux d'alcool est de 0,5 % que pour un conducteur sobre. Il est multiplié par 4,5 avec un taux de 0,8 % et par 16 avec un taux de 1,5 % !

À l'occasion des Fêtes de fin d'année, la police de la zone de Namur réitère son appel à la prudence : "Car malgré les campagnes, le problème reste très sensible", constate Pierre Jacobs, le commissaire divisionnaire de police secours.

Côté sécurité, durant la période des fêtes, la police zonale redouble de vigilance à l'égard des vols, braquages à main armée et autres agressions.

Pierre Jacobs commente : "Mais le 31, a priori, le dispositif de renfort s'arrête. On fonctionne avec le dispositif de tous les week-ends, soit sept équipes pour réagir. Par exemple, elles peuvent venir en renfort aux Tec lors de l'opération Noctambus. Cela dit, on n'a jamais eu de gros problèmes durant la soirée de réveillon à Namur. On estime que des mesures supplémentaires sont inutiles cette nuit. En revanche, le dispositif spécial de patrouilles sera à nouveau de mise en ce premier week-end de soldes, ces 3 et 4 janvier."

A.-F. So.