Bocholt tente le tout pour le tout avec 3 ex-Lommelois

BOCHOLT Petit club d'une bourgade perdue tout au nord du Limbourg, Bocholt n'inspire sans doute pas grand-chose à la plupart de nos lecteurs. Pourtant, les Limbourgeois vont faire l'actualité à plus d'un titre: dernière équipe à pouvoir priver Spa (qui les reçoit ce samedi) ou Sprimont-Comblain du maintien direct, l'actuel barragiste arbitrera ensuite le titre en affrontant Tubize puis OH Louvain. Or, le club vient d'engager Scavone, Vincken et Waligora, trois ex-Lommelois!

«Certes, mais le problème de Bocholt reste le même qu'en début de saison », explique notre collègue Jaak Weitjens du Belang Van Limburg. «Ils ont des noms, mais pas d'équipe. Scavone était suspendu, mais ce dimanche, à Verviers, outre Waligora et Vincken, Bocholt alignait aussi Reumers, ex-Genk, Knapen, ex-Beveren, Thijs, ex-Malines et Vangronsveld, soit six anciens joueurs de D 1. Cela ne les a pas empêchés d'être battus, ce qui a plongé le club en pleine crise!»

Et du coup, Bocholt n'est même pas assuré d'éviter la descente directe: si l'équipe ne prend plus rien et que Verviers fait un 6 sur 6, la possibilité existe qu'un test-match soit organisé pour départager les deux équipes. Autant dire qu'à Spa (sans Vangronsveld et les trois Lommelois, non-qualifiés) puis face à Tubize et Oud-Heverlee, les Limbourge ois seront au pied du mur

«Mathématiquement, il est encore possible de sauver le club sans passer par les barrages, affirme Miroslav Waligora. Olen est six points devant nous, et ne jouera plus qu'un match, contre Walhain, alors que nous devons encore jouer trois fois. Mais cela passe par un 7 sur 9, et il est évident que notre programme n'est pas très facile...»

L'attaquant polonais entend pourtant bien rendre ce service à son nouveau club d'adoption avant de s'en aller: «Moi, c'est clair, je ne suis là que pour quelques semaines. J e veux retrouver de l'embauche en D 1 l'an prochain, que ce soit en Belgique ou ailleurs. Mais pour remercier les dirigeants de m'avoir fait confiance, je n'ai pas envie de partir sur un échec.»

Contrairement à leur coéquipier, Daniel Scavone et Kris Vincken ne seraient pas contraires à l'idée de rester au club, mais à la condition que celui-ci se maintienne en D 3. Qu'en pensent Spa et Tubize?

© Les Sports 2003