Pour le FDF, les Verts ne veulent pas se mettre les Flamands à dos...

WEZEMBEEK-OPPEM "Je comprends bien la déception du FDF. L'absence d'Écolo sur leur liste hypothèque leurs chances d'avoir un deuxième élu", commente d'emblée la coprésidente des Verts, Isabelle Durant, sur la décision de son parti de ne pas figurer sur la liste de l'Union des Francophones en Brabant flamand pour les élections du 7 juin prochain. Ce choix laisse cependant le FDF perplexe.

"Écolo lâche la périphérie parce qu'ils ne veulent pas se mettre les Flamands à dos. Leur attitude n'est pas très pro-francophone", réagit le parti, précisant qu'aucun candidat francophone ne se présentera cette fois sur la liste Groen, contrairement aux élections de 2004 avec Agalev.

Les francophones de la périphérie qui voudront voter Écolo se tourneront vers Groen, regrette encore le FDF, qui n'avale pas la pilule : "Ils voteront alors contre les intérêts des francophones en périphérie".

"Nous avons fait le choix de défendre les droits des francophones via la liste européenne avec notre candidat André Peters de Wezembeek-Oppem", explique Isabelle Durant, qui ne voulait pas renforcer la liste Groen et perdre la notion du combat francophone, et ne pas perdre la notion du combat Écolo sur la liste UF.

La coprésidente ajoute : "D'autant que nous n'avons pas la même vision sur les thèmes communautaires. Ceci n'est pas un message anti-francophone; au contraire, nous garderons une bonne concertation dès la rentrée au niveau fédéral".

Ludivine Nolf